Categories
Uncategorized

L’appel publique à l’épargne

L’appel publique à l’épargne est le fait pour une entreprise de collecter des fonds auprès du publique en contrepartie de retour sur investissement.
Loin de se caser dans le cadre d’un nombre restreint d’associés ou actionnaires qui se connaissent et qui font des apports en vue de constituer une société ou d’augmenter le capital, l’appel à l’épargne peut revêtir plusieurs formes:
-émission d’obligations
– ventes d’action, VMP
-OPA , OPE
– placement dans des fond courants d’une société
– crowdfunding
– financement participatif ( moins risquée de fait du nombre de souscripteurs).
Ainsi l’APE touchent de nombreuses personnes qui ne se connaissent pas forcément.

Par analogie , cette opération ressemble à celle où un épargnant va déposer de l’argent en compte courant à la banque qui génère des intérêts à un taux raisonnable.
Certaines sociétés proposent des intérêts beaucoup trop irréalistes , d’où l’intérêt d’une règlementation de l’appel publique à l’épargne. Car il peut s’agir bien souvent d’arnaques bien orchestrée.

INTERET DE LA REGLEMENTATION


Sur un marché, pour le bien des agents économiques surtout celui du consommateur, l’information doit être accessible. En d’autres termes le marché doit être transparent.
Quoique la libéralisation est défendue, la réglementation par l’Etat, les autorités de concurrence… tire toute sont importance dans l’optique de protéger le consommateur , en l’occurrence la protection de l’investisseur qui risque sont argent.
Qu’apporte concrètement une réglementation de l’appel publique à l’épargne:
un compte rendu l’utilisation fait de leur argent
une attestation des informations nécessaires à l’investisseur.
des informations périodiques comme les comptes, bilan et compte de résultats

LES ARNAQUES

Businessman On Falling Down Chart. Business Concept Cartoon Illustration.

Une société non immatriculée, une société qui ne respectent pas les formalités d’offres d’instrument financier laisse planer un grand nuage de doute sur la véracité de ses opérations courantes.
La fabrique des imposteurs est parfois bien élaboré.
Des offres de titres peuvent facilement être un système de Ponzi où l’argent des nouveaux souscripteurs sert à payer les dividendes des anciens souscripteur. Le terme dividendes ici serait employé à tord car :
car comment parler de dividende s’il n’y a pas de bénéfice?
et comment parler de bénéfice s’il n’y a pas de valeur ajoutée?
comment parler de valeur ajoutée si on ne produit pas des biens ni des services?
car générer de l’argent et le distribuer juste avec l’argent collecté ne constitue en rien de la valeur ajoutée, cet dernier étant l’indicateur clé de la contribution d’une entreprise à la richesse (PIB) d’un pays.
Les structures de Ponzi sont plus des caisses gérées frauduleusement que des entreprises.

N’oubliez pas de vous abonner en cliquant sur la cloche de notification en bas à gauche.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *