Categories
Culture

L’effet Matthieu

L’effet Matthieu est un concept économique tiré par analogie avec l’évangile de Saint Matthieu , fait référence à la parabole de talents . Il est souvent utilisé par les économistes pour justifier que les riches deviennent plus riches par symétrie les pauvres moins riches. Pour ne pas avoir une connotation négative: ce concept pourrait bien nous enseigner sur la multiplication du patrimoine, ce dernier étant le parallèle du talent.
Il ne faut pas se tromper l’effet Matthieu met le travail au devant du talent. C’est ce dernier qui devient sans objet quand un personne montre de la passivité.

Cela n’est qu’une question de logique, travailler ses ressources augmentent la richesse d’un ménage et en agrégation celle d’un pays. Les pays les mieux munis en ressources minières ne peuvent pas se prétendre au même titre que les grandes puissances économiques s’ils n’exploitent pas leurs ressources. Que ce soit une économie de marché ou une économie de la connaissance, le produit fini coûte plus que la matière première. “…à qui a on donnera davantage , à qui n’a pas on arrachera même ce qu’il a.”. Car il faut travailler son talent.
Ceux qui réunissent les plus grandes sommes en argent ont donc plus de chances de réussite. Toutefois les institutions financières prêtent de l’argent aux tiers pour assurer un effet levier. La valeur positive de l’actif net n’est pas donc la condition pour gagner plus. D’ailleurs dans la parabole du talent les ayant-droits aux talents sont des débiteurs envers le maître.
Les débats aujourd’hui cherchent à améliorer les inégalités de revenus. Mais les prestations sociales ne suffisent pas. Elle peuvent même encourager l’inactivité. Des indemnités au chômage au lieu de réduire l’inactivité en crée plus. On devrait encourager l’initiative privée. A défaut d’emploi les gens devrait penser a travailler pour leur propre compte.

Que faut-il ? Une bonne idée?…
Quelque soit l’acharnement qu’on se donne dans son entreprise, seules les bonnes idées garantissent le succès. A défaut d’avoir une bonne idée, on s’assied ou on fait comme tout le monde.

L’effet Matthieu est-il valable avec les activités à risque?
La possibilité de se retrouver dans une situation négative n’épargne personne, même pas les plus nantis car dans le marché aujourd’hui tous les coups semblent permis. On peut se retrouver en faillite si on fait une mauvaise gestion du risque. Les informations ne sont pas toujours transparentes même sur un marché à forte concurrence si bien qu’on peut se faire arnaquer. L’effort d’augmenter son capital ne doit pas conduire à tomber dans les filets des affaires, mais doit s’accompagner de plus de vigilance. Même si le risque promet aléatoirement de gros gains , il faut s’orienter vers les pertes qu’on peut supporter.

Avec les plateformes de bitcoin qui semble être devenus l’Eldorado des surfeurs du net il faut se méfier.


Autres rapprochements:
-l’effet cumulé.

Autres contexte
l’effet Matthieu est aussi utilisé dans l’analyse de:
-la formation
-l’innovation